dog

DOS & DON'TS

La pompe de piscine est le cœur de chaque piscine et sa mise en service et son entretien corrects sont la condition sine qua non pour profiter pleinement des joies de la baignade. Pour que vous puissiez profiter durablement de votre piscine, nous avons réuni pour nos produits de piscine BADU un recueil de conseils d'entretien et de mise en service sous forme de "Dos and Don'ts".

DOS & DON'TS dans la piscine privée BADU

DOS

  1. Le sens de rotation des moteurs triphasés doit être respecté.

    Les pompes à courant alternatif ont un sens de rotation fixe qui ne peut pas être modifié.
    En revanche, les pompes triphasées peuvent être mal raccordées, ce qui a pour conséquence que les moteurs tournent dans le mauvais sens. Une flèche indiquant le sens de rotation est apposée sur le capot du ventilateur de la pompe. Si le sens de rotation n'est pas correct, il faut avertir un électricien spécialisé afin de le régler correctement.

  2. Vérifier la souplesse de fonctionnement de la pompe après une longue période d'arrêt ou de stockage.

    Pour vérifier la bonne marche de la pompe, il faut insérer un tournevis (ou une clé Allen) dans la fente/l'ouverture à l'extrémité de l'arbre du moteur (côté ventilateur) et faire tourner manuellement la roue du ventilateur dans le sens de rotation du moteur. Si nécessaire, il est également possible de retirer le capot du ventilateur.
    La rotation de l'arbre moteur est absolument nécessaire, par exemple après l'hivernage, avant la mise en service de la pompe.
    Si la pompe fonctionne ensuite difficilement ou émet des bruits inhabituels, elle doit être contrôlée par un spécialiste.
    Pour faciliter la manipulation et le démontage lors du contrôle, il est possible d'installer des vannes ainsi que des robinets à boisseau sphérique. Ceux-ci permettent, en cas de défaut, de démonter et de remettre la pompe en état.

  3. Il faut tenir compte de la distance de stabilisation dans la tuyauterie.

    Des tourbillons se forment dans l'eau lors des bifurcations, des courbures de tuyaux ou des transitions vers de nouvelles sections de tuyaux. C'est pourquoi il faut poser un tuyau droit d'au moins 20 cm avant le raccord d'aspiration et de refoulement de la pompe afin d'obtenir un écoulement régulier et calme.

  4. Il convient de veiller à une ventilation suffisante du local technique.

    Afin d'éviter toute défaillance de la technique, les conditions suivantes doivent être assurées :

    • Kondenswasser ist zu vermeiden (auf ausreichende Be- und Entlüftung achten)
    • Mindestabstand von 50 mm von der Lüfterhaube zur Wand
    • Begrenzung der Umgebungstemperatur auf maximal 40 °C
  5. Contrôle visuel régulier des fuites.


    À intervalles réguliers, la pompe et toutes les conduites doivent faire l'objet d'un contrôle visuel pour détecter les fuites ou autres défauts d'étanchéité.
    Si une fuite importante est constatée, l'installation doit être immédiatement débranchée et ne doit plus être utilisée jusqu'à la réparation.

  6. Prévoir des écoulements de sol de dimensions suffisantes dans le local technique.


    En cas de fuite ou de manque d'étanchéité, il faut prévoir un écoulement au sol suffisamment dimensionné dans le local technique pour que les quantités d'eau respectives puissent s'écouler sans problème. La taille du siphon de sol doit être adaptée aux conditions locales !

  7. Le tamis d'aspiration doit être nettoyé régulièrement.


    Un contrôle ou un nettoyage du tamis d'aspiration doit être effectué régulièrement. Il empêche les grosses saletés d'atteindre la pompe et évite les obstructions et les pannes.
    Si le tamis d'aspiration est encrassé, le débit diminue et la filtration n'est plus suffisante.
    La pompe ne doit jamais être utilisée sans tamis d'aspiration !

DON'TS

  1. Ne faites jamais fonctionner la pompe à sec (même pas pour la tester !)

    Si la pompe fonctionne à sec, il se produit de la chaleur par frottement dans les joints et les surfaces d'étanchéité ainsi que les joints toriques sont endommagés, ce qui entraîne des fuites. De plus, l'augmentation de la température peut endommager les pièces en plastique. Si la pompe a fonctionné à sec, faites contrôler l'installation par un personnel qualifié. Les dommages causés par la marche à sec de la pompe ne sont pas couverts par la garantie.

  2. Les pastilles de chlore ne doivent pas être placées dans le préfiltre !

    Les galets de chlore ne doivent pas être placés dans le préfiltre de la pompe. En raison de l'effet d'aspiration dans le boîtier du préfiltre, il est impossible de savoir à quelle vitesse ils se dissolvent, ce qui peut entraîner un surdosage.
    Pour un dosage correct, il est préférable de placer les galets de chlore dans un panier de skimmer, un flotteur de dosage ou une écluse de dosage de chlore afin d'obtenir un résultat optimal.

  3. Pour l'hivernage, ne pas laisser la pompe remplie d'eau dans le local technique/la gaine technique. (Exception : hivernage actif)

    Avant l'arrivée du premier gel, la pompe doit être vidée de manière appropriée et débranchée du réseau électrique. En hiver, la pompe doit être stockée dans un endroit sec et à l'abri du gel et protégée de la poussière par un chiffon.
    Si la pompe n'est pas suffisamment vidée, elle risque d'être endommagée par le gel (parfois de manière irréparable) pendant l'hiver.
    Les éventuelles canalisations menacées devraient également être vidées à temps.